Aujourd’hui je vous parle d’un événement auquel je suis allée à la fin du mois de mars (oui je suis toujours aussi en retard dans la rédaction de mes articles, sachant que j’ai publié la version japonaise il y a une semaine) : la « Uchi Café Spring Thanks Party » autrement dit « la fête de printemps Uchi Café » organisée par la chaine de conbini Lawson pour présenter ses toutes nouvelles pâtisseries.

 

Il faut savoir que presque chaque grande chaine de conbini possède désormais sa propre marque de desserts et que leurs pâtisseries sont très populaires depuis quelques années. Lawson a été une des premières chaines à mettre en avant ses pâtisseries (notamment avec son fameux « gâteau roulé ») et à commercialiser des produits sans gluten ou avec moins de sucres ajoutés.

 

J’ai donc reçu une invitation quelques semaines avant l’événement via la communauté des « sweets concierge » dont je fais partie et j’ai plutôt hésité à y participer puisque que le mail précisait que les inscriptions étaient réservées « aux femmes entre 20 et 30 ans ».

C’est malheureusement très courant au Japon mais entre les réductions cinéma du mercredi « réservées aux femmes » ou les formules resto du midi « spécial femmes », on retrouve de la discrimination banalisée au quotidien. ( et ça va dans les deux sens!)

Donc au Japon, on va souvent entendre dire qu’aimer les gâteaux c’est un « truc de fille »….!

 

Bien sûr il y a énormément d’hommes qui mangent également des pâtisseries au Japon mais la stratégie commerciale de la plupart des grosses boites consiste à pratiquement tout miser sur la clientèle féminine.

 

Dans le cadre de cet événement, en voyant toutes les jeunes filles se prendre en photo avec leurs gâteaux et en vérifiant ensuite sur Instagram et Twitter, j’ai effectivement compris que Lawson comptait essentiellement sur l’influence des réseaux sociaux pour qu’on leur fasse de la pub gratuite mais la gène reste là et cette association genre/nourriture ne me plait pas du tout.

 

Vous allez me dire, alors pourquoi participer à cet événement?
Parce que de 1), le buffet était gratuit (j’aime les pâtisseries gratuites) et de 2) je me suis dit que ce serait une bonne occasion d’en apprendre un peu plus sur les techniques marketing Lawson et sur leurs produits.

 

Je me suis donc rendue à ce buffet, encadré par « Charmant Scena », une sorte de salle des fêtes située à Omotesando et qui organise essentiellement des mariages. (Au Japon il y a énormément d’endroits qui ne se spécialisent que dans les mariages)

 

 

 

 

Il y avait un lustre énorme dans le hall d’entrée, c’était assez impressionnant

 

 

 

La salle où était organisé le buffet était tout aussi belle:

 

 

 

Quelques desserts étaient également exposés à l’entrée:

 

 

 

Décoration façon cuisine/café

 

 

 

Dès l’ouverture il y avait déjà foule devant le buffet et j’ai donc dû faire la queue pour y avoir accès.

 

 

Dans la salle, des représentant Lawson, d’autres « sweets concierges », des mères de familles dix fois plus surexcitées que leurs enfants, de jeunes bloggeuses se prenant en photo bouche en cul de poule avec leurs gâteaux, et puis moi, l’étrangère inconnue au bataillon!

 

Au menu, toutes sortes de pâtisseries et desserts Lawson:

 

Des dorayaki à la crème matcha, des petits choux fourrés aux haricots rouges

 

Gelées aux agrumes « amanatsu » (fruit de Kumamoto), « fruit punch » à la menthe et à la citronnelle

 

Une table pour décorer soi-même son gâteau roulé (le dessert phare de Lawson)

 

Gâteau roulé choco ♡

 

Et puis mes préférés! Les gâteaux Rilakkuma!

 

Il y avait aussi un énorme stock de boissons frappées, les « frozen » matcha et caramel

 

Café, jus de fruit, thé oolong à volonté

 

Les petites tasses à café étaient des chez Narumi (Je regarde toujours vaisselle!)

 

 

J’ai déjà commencé par tester ces quatre desserts:

 

Un tiramisu, une gelée/mousse au café, un dorayaki matcha et la petite pâtisserie Rilakkuma.

Je m’en suis rendue compte en regardant la photo mais ce sont pratiquement toutes des pâtisseries au thé ou au café!

 

La pâtisserie Rilakkuma est faite à base de pâte à mochi arôme flan au caramel.

 

 

Le « nama-dorayaki », à la crème de matcha et aux haricots rouges sucrés! Regardez-moi cette photo!!
Un délice!

 

 

Mon gâteau roulé « vanille » très mal décoré!
J’ai été intriguée par les fleurs comestibles du coup j’ai voulu tout mettre dessus!

 

 

Ensuite le frozen au matcha! Je ne sais pas si la décongélation au micro-ondes a posé problème mais la crème au dessus était tellement dure que j’ai eu vraiment du mal à enfoncer ma paille dedans!
Niveau goût ça ressemble à un frappucino un peu cheap mais c’était pas mauvais.

 

Je venais à peine de commencer à profiter de mes desserts que le « talk show » commençait.

 

C’est Akie Suzuki (présentatrice de l’émission King’s Brunch pour les connaisseurs) qui a animé le buffet.

 

 

Elle était trop chou ♡

 

 

 

Ensuite est arrivé M. Suzuki (un autre Suzuki!), représentant de Lawson et qui a notamment crée le fameux gâteau roulé.

 

 

Pendant ce « talk show »,  M. Suzuki nous a expliqué comment Lawson s’était beaucoup impliqué dans la création de nouveaux desserts et comment l’entreprise essayait de s’adapter aux nouveaux besoins des ses clients.

 

 

Ensuite ils nous ont fait participer à un petit quiz spécial Lawson! Combien de gâteaux roulés ont été vendus jusqu’à présent, quelle sera la toute nouvelle pâtisserie commercialisée cet été etc…

On pouvait gagner un livre de pâtisseries mais j’ai pas osé participer…

 

 

 

 

Pour finir, M. Suzuki nous a présenté les deux pâtisseries phares de ce buffet: l’éclair au chocolat amer et le cheesecake matcha-azuki. Il nous a également expliqué que certains ingrédients avaient été spécialement choisis (tels que les haricots rouges azuki « dainagon » ou le sucre « wasanbon » qui sont rares et très réputés au Japon) et que la marque tenait désormais à inscrire le taux de sucres sur ses produits en tant que « sucres » + « fibres » et non plus en tant que « féculents ».

 

 

 

 

Akie a pu goûter aux desserts pour nous commenter tout ça en direct!

 


 

Après le talk show, je suis retournée à ma table où j’avais laissé mes autres desserts:

 

Le « Bubur Cha Cha », un dessert à base de coco et de noix qui nous vient de Malaisie.

 

 

 

Une sorte de crème à manger à la cuillère, c’était bon!

 

 

Je commencer à sentir mon estomac tirailler quand les éclairs et tarte matcha sont arrivés au buffet!

 

 

*Étoiles dans les yeux*

 

Je me suis dit que physiquement ça n’allait pas être possible, je suis donc allée me chercher un café pour digérer un peu.

 

 

 

J’ai finalement choisi de goûter la tarte et d’abandonner l’éclair…

 

La crème façon cheesecake n’était pas trop sucrée et la pâte sablée était plutôt bonne.
On ne sentait pas trop le wasanbon mais ça allait bien avec le café!

 

Après en avoir fini avec toutes ces pâtisseries je suis allée remercier M. Suzuki et je suis sortie.

 

En sortant, on a même eu le droit à un petit cadeau!

 

 

 

Voilà ce qu’il y avait dans le sac:

 

Les deux pâtisseries vedettes, dont l’éclair que je n’avais pas pu goûter!!

 

J’ai pu en profiter à la maison et ça m’a permis de jeter un petit coup d’oeil aux ingrédients: (Je fais ma police des aliments)

 


20,2 g de sucres pour 0,1g de fibres, l’annotation est effectivement très claire.

 

 

 

Par contre, j’ai également remarqué que de la margarine et d’autres graisses hydrogénées étaient utilisées dans les desserts…

 

C’est malheureusement le cas pour énormément de pâtisseries commercialisées au Japon mais les réglementations concernant les graisses hydrogénées sont très différentes de celles que l’on a en Europe. Certaines personnes ne savent même pas que c’est dangereux pour la santé…

 

A quoi bon réduire le sucre et utiliser des ingrédients de qualité si c’est pour au final utiliser des produits qui vont nous boucher les artères…

 

Donc bilan de ce buffet: beaucoup de bons desserts mais il y a encore beaucoup d’efforts à faire niveau santé!